Les lactaires

Les lactaires se trouvent à profusion dans nos sous-bois. Malheureusement, le gastronome ne tirera pas profit de cette manne.

Vous ne risquez qu'une chose en incluant accidentellement un lactaire dans votre platée de champignons : la gâcher ! En effet, beaucoup de lactaires ont un goût amer, très épicé et pimenté.

Seuls, le lactaire sanguin et le lactaire délicieux sont comestibles... mais pour moi, ils ne valent pas la peine d'être consommés.

Lactaire à toison - Lactarius terminosus

- Chapeau facilement reconnaissable de couleur rose pale zoné de rouge brique

- Le bord du chapeau est couvert d'une toison laineuse, surtout chez les jeunes exemplaires

- Lamelles serrées, blanchâtres, adnées ou à peine décurrentes

- Pied blanc rosé, creux, dur et cassant

- Chair blanc crème d'une très forte âcreté et d'odeur très poivrée

- Impossible à manger vu son âcreté; ses surnoms de lactaire purgatif et lactaire à colique, même si ces vertus ne sont pas vérifiées, démontrent bien la non comestibilité de cette espèce

Lactaire velouté - Lactarius vellereus

- Champignon blanc et massif poussant en troupes nombreuses dans nos forêts de feuillus.

- Le chapeau est nettement creusé et la marge est fortement enroulée. Le revêtement est nettement velouté.

- Lamelles épaisses et espacées, blanches puis ocre pâle

- Le pied est court et s'amincit vers la base, lui aussi d'apparence veloutée

- La chair est blance et sa saveur, comme celle du lait, est affreusement âcre.

- Non comestible



Shape1 Shape2

Lactarius volemus - Lactaire à lait abondant  


- Chapeau de 5 à 10 cm, se creusant au centre avec marge enroulée, de couleur fauve orangé légèrement plus clair vers la marge

- Pied de la couleur du chapeau, légèrement plus jaune au sommet

- Lames de couleur crème

- Le lait est blanc et très abondant; comme la chair, sa saveur est douce

- Assez courant dans les bois de feuillus ou de conifères

- Comestible médiocre

Shape3

Le pied se casse comme de la craie

(chair non fibreuse)

Du "lait" apparaît à la cassure

lactarius torminosus Lactarius necator

Lactaire plombé - Lactarius necator


- Chapeau de 8 à 10 cm, jaune-vert olive, charnu et très dur, légèrement déprimé au centre, à marge enroulée, très souvent recouvert de débris végétaux

- Pied trapu et robuste,

- Lamelles blanches et serrées, légèrement décurrentes

- Lait blanc.

- Chair ferme mais très âcre et brûlante.

- Pousse souvent à proximité des bouleaux.

- Non comestible

Lactarius_blennius

Lactaire muqueux - Lactarius blennius


- Chapeau de 4 à 10 cm, de couleur variable, gris-brun, caractérisé par la présence de petites taches plus foncées disposées en un ou plusieurs cercles sur la marge

- Lamelles arquées, blanches

- Pied visqueux, blanc, grisonnant avec l'âge

- Chair blanche mais se teintant de rose après cassure

- Lait blanc devenant verdâtre par la suite.

- Saveur douce au début mais devenant brûlant par la suite

- Courant dans les hêtraies

- Non comestible

lactarius_vellereus Lactarius torminosus02 Lactarius volemus Lactarius volemus02
lait Shape4 Lactarius picinus

Lactaire couleur de poix - Lactarius picinus


- Chapeau convexe puis plat à l'aspect velouté de couleur brun-noir avec parfois des zones plus claires

- Pied trapu, concolore au chapeau, plus clair au sommet

- Lames épaisses crème à ocre pâle

- Chair blanche se colorant de rose à la cassure; idem pour le lait

- Saveur âcre

- Comestible (je ne l'ai jamais goûté).


Lactarius deterrimus Lactarius deterrimus (2)

Lactaire de l'épicéa - Lactarius deterrimus


- Très proche du lactaire délicieux qui pousse sous les pins, ce lactaire est étroitement lié aux épicéas. On le rencontre donc en abondance dans notre région.

- Très reconnaissable: il est tout d'abord d'une belle couleur orange; son lait est orange lui aussi mais verdit à l'air et laisse donc des traces kakis sur les lamelles.

- Le chapeau se creuse en entonnoir, est orange sale plus foncé au centre.

- Les lamelles sont d'une belle couleur orange vif

- Le stipe est de la même couleur que les lamelles et se tache ça et là de taches verdâtres.

- Tout comme le lactaire délicieux n'est pas délicieux, ce lactaire est consommable mais n'apportera certainement pas beaucoup de satisfaction aux amateurs de bons champignons. Sachez aussi que le colorant rouge-orange de ces lactaires n'est pas entièrement détruit par l'organisme. Les urines en seront donc fort colorées.


Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com