Les morilles

Comment reconnaître une morille ?

Morille01

Chapeau creusé d'alvéoles comme une éponge

Espèces exclusivement printanières


Pied rattaché à la base du chapeau


Morille commune - Morchella esculenta


- Le chapeau ovoïde est creusé d'alvéoles; les crêtes sont sinueuses et irrégulières.

- La couleur de "l'éponge" est très souvent grise avec l'arête des crêtes plus claires

- Le pied est clair et creux, il est fortement ancré dans le sol

- La chair dégage une très agréable odeur fruitée

- Pousse uniquement au printemps. En Gaume, c'est fin avril que l'on a le plus de chance de la trouver. Ici la photo a été prise le 22 avril 2009.

- La morille commune est très fantasque dans sa poussée: elle peut passer partout, aussi bien sous les bois que sur une pelouse, un tas de fumier, sous les haies,...

- Gros souci : les morilles se confondent remarquablement avec leur environnement: elles sont donc très difficiles à voir !

- Toxique crue, la morille se montre un excellent comestible une fois bien cuite et entre dans la confection de nombreux plats gastronomiques !

morchella_esculenta03 Shape1

Chapeau et pied creux

alveoles Shape2
Morchella_rotunda01 Morchella_rotunda02

Morille blonde - Morchella rotunda


- Le Chapeau est creux et de forme globuleuse, avec des alvéoles aux contours très irréguliers.

- Le pied est robuste et renflé à la base.

- Le pied et le chapeau sont  indissociables et communiquent par une vaste cavité intérieure.

La chair est blanche et peu consistante.

- Odeur et goût agréable.

- Pousse dans les bois clairsemés mais se trouve aussi le long des sentiers, des haies, sous les ormes ou les frênes

- Comme toutes les morilles (les confusions sont faciles), la morille blonde est un EXCELLENT COMESTIBLE, à condition de la faire bien cuire pour éliminer les hémolysines qui détruisent les globules rouges. Ne jamais manger une morille crue !

Verpa_conica01 Verpa_02

Verpe conique - Verpa conica

- Curieux petit champignon ressemblant à un long doigt fin coiffé d'un dé à coudre

Ptychoverpa bohemica Ptychoverpa_bohemica coupe

Verpe de Bohême - Ptychoverpa bohemica

- C'est aussi le premier spécimen que je rencontre dans nos bois.

- Ressemblant fortement à une morille, il faut observer la coupe longitudinale pour remarquer que, contrairement à sa cousine, la verpe de Bohême n'a pas la marge du chapeau soudée au pied mais que celui-ci se prolonge jusqu'au sommet du chapeau.


- Les verpes font partie de la même famille que les morilles: on s'en rend compte facilement par l'aspect caoutchouteux de ce champignon.

- Le pied est long et fin, blanc et est surmonté d'un petit chapeau de couleur brun-noirâtre ne présentant pas d'alvéoles comme chez la morille.

- Comestible. Mais comme ce sont des champignons rares dans notre région (ce sont en fait les premiers que je vois), j'ai préféré les laisser là où je les ai trouvés : dans un coin herbeux sous une haie...

- Le chapeau de couleur brun jaunâtre n'est pas alvéolé mais porte des plis profonds.

- Le pied est blanc, creux, saupoudré de granules, s'élargissant à la base.

- Excellent comestible à condition, comme les morilles, d'être bien cuite.

Shape3 Shape4 Verpa conica 02
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com