Les pézizes

Comment reconnaître une pézize ?

Curieux petits champignons souvent en forme de coupe avec un pied minuscule et même inexistant.


La consistance est elle aussi particulière: on dirait un plastique mi-souple.

Pézize vésiculeuse - Peziza vesiculosa


- En forme de petite coupe de couleur ocre jaune

- On la trouve poussant en groupes sur des sols riches ou enrichis au fumier

- Champignon assez fréquent du printemps à l'automne

- Toxique cru, comestible bien cuit (je n'en ai jamais mangé)

Oreille-de-lièvre  -  Otidea onotica


- Curieux champignon fendu sur le côté qui fait vraiment penser à une oreille de lièvre.

- Couleur jaune orangé avec des taches roses ou orangées

- Le pied est enterré, couvert d'un lainage blanchâtre et se termine par des radicelles.

- Chair cassante

- Pousse en touffes dans certains sous-bois de feuillus.

- Comestible mais san aucune autre valeur que de décorer un plat d'une manière originale

Otidea onotica Peziza vesiculosa Shape1

Pézize hémisphérique - Humaria hemisphaerica


-  Petit champignon en forme de coupe poussant à même le sol  parmi les débris ligneux

-  La paroi extérieure est brune et le bord de la coupe garni de petits poils bruns

-  L'intérieur est blanc nacré devenant plus éclatant avec l'âge

-  Difficile à repérer et surtout assez rare, il n'offre en outre aucun intérêt culinaire : il vaut donc mieux le laisser sur place.


Shape2 Humaria hemisphaerica Peziza badia Peziza badia02

Pézize baie - Peziza badia


-  L'intérieur de cette coupe fort alvéolée est de couleur brun sombre.

-  L'extérieur est de couleur brun rougeâtre

-  Pousse sur les sols sablonneux

-  Non comestible


Shape3
Shape4 Tazzeta catinus

Pézize en coupe - Tarzeta catinus


-  Cette petite pézize poussant à même le sol dans les bois de feuillus a la particularité de posséder un pied, même s'il est très ténu

- Non comestible



Cette jolie petite pézize colonise les clairières, les bords de sentiers humides,… Elle apparaît assez tardivement dans la saison automnale.

D’abord en forme de vase puis s’étalant et se déformant, le carpophore (de 2 à 5 cm) arbore une belle couleur orange de telle sorte qu'une personne non avertie pourrait croire à des pelures d'orange laissées là par un promeneur irrespectueux. La face extérieure est plus claire.

Le pied est inexistant: les petites coupelles souvent soudées les unes aux autres poussent à même le sol.

La chair est mince, fragile, blanchâtre, d’odeur et de saveur peu marquées.

Dans certaines régions, elle est consommée en salade ou comme friandise plongée dans du kirsch. Mais elle n’a pas beaucoup de goût et vaut plus par la couleur vive qu’elle apporte à ces préparations.



Aleuria aurantia02

Pézize orangée - Aleuria aurantia

Shape5 Peziza scutellata 01 Shape6

D’abord en forme de coupelle, le carpophore s’étale (de 1 à 10 cm) et se plisse grossièrement, se donnant la forme d'une oreille irrégulière. La marge est fortement ondulée. La face supérieure, grossièrement ridée, est de couleur brun rouge. La surface est d'aspect feutré, recouvert d'une pruine blanche. La face intérieure (partie fertile) est plus claire, mate, avec des plis plus fortement marqués à l'insertion du champignon à son support. Le pied est inexistant .

La chair est fine, élastique, gélatineuse. De saveur douce, elle exhale une faible odeur agréable.

C’est un champigon assez courant mais il apprécie presqu’essentiellement le bois de sureau (beaucoup plus rarement le hêtre). Pour le trouver, il faut donc bien cibler ses recherches.

L’oreille-de-judas pousse du printemps à l’automne (les exemplaires photographiés ont été trouvés à la mi-avril).

Il y a peu de risques de confusion avec une autre espèce.

L’oreille-de-judas est comestible et se peut se manger crue, en salade. Elle est consommée en très grande quantité dans la cuisine chinoise (c’est le champignon noir élastique que l’on trouve dans bon nombre de plats chinois).






Oreille-de-Judas  -   Auricularia auricularia-judae

Auricularia auricularie-judae 06 Auricularia auricularie-judae 05

Pézize en bouclier - Tarzeta catinus

Cette minuscule pézize (X de 0,2 à 1 cm) de couleur vive orange rouge apparaît au printemps sur les bois pourri de feuillus ou directement sur le sol. Chaque petite coupelle est bordée de cils noirs très fins. Ce n’est pas une espèce comestible.




Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com