Les tubaires

Tubaire d'hiver - Tubaria hiemalis

Comment la reconnaître ?

Le chapeau ( de 2 à 3 cm) est convexe, avec une petite excavation typique au centre (chez les adultes). Totalement hygrophane, il est brun-ocre par temps humide avec une marge nettement plus claire (par temps sec, il s'éclaircit fortement). La marge est nettement striée et, chez les jeunes exemplaires, elle est couverte de flocons blancs très fugaces.

Les lames sont espacées, adnées ou très légèrement décurrentes, de couleur jaune ocre.

La sporée est également de cette couleur.

Le pied (de 3 à 5 cm) est concolore au chapeau et parsemé de fibrilles nettement plus claires.

La chair a la même couleur que l’ensemble du champignon et dégage une odeur fongique sans caractéristique précise.


Où et quand la trouver ?

Comme son nom l’indique, la période de pousse de ce champignon est l’hiver (latin hiems = hiver ). La tubaire d'hiver va principalement se trouver parmi la mousse des bois de conifères, parmi les débris ligneux.


Risque de confusion et comestibilité

Au vu de sa période inhabituelle de pousse, il est quasiment impossible de la confondre avec une autre espèce sauf avec Tubaria romagnesiana, espèce quasiment jumelle (différences microscopiques).

Ce sont deux champignons non comestibles.





Tubaria hiemalis 01 Tubaria hiemalis 02 Tubaria hiemalis (32) Tubaria hiemalis 03
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com